Mission archéologique « Le Paléolithique de la Roumanie »

Collaboration franco-roumaine

 

La mission archéologique « Le Paléolithique de la Roumanie » (Ministère français des Affaires étrangères et du Développement international) a été créée en 2003 dans le cadre d’une collaboration entre l’Université de Lille (Alain Tuffreau) et l’Institut d’Archéologie « Vasile Pârvan » de l’Académie roumaine (Roxana Dobrescu) et avec le concours de musées (Alexandria, Arad, Bacãu, Baia Mare, Constanþa, Satu Mare) et de la filiale de Iaºi de l’Académie roumaine. Son objectif principal est la révision du cadre chronologique et des modalités des occupations humaines du Paléolithique moyen et de la phase ancienne du Paléolithique supérieur dont les traces matérielles sont conservées dans des séquences sédimentaires en contexte karstique et en contexte loessique.

La situation de la Roumanie au carrefour de l’Europe, de l’Est, de l'Europe centrale et des Balkans lui confère un intérêt particulier car elle se situe sur les voies des migrations au travers du couloir danubien et du bassin du Prut ouvert sur les steppes de la Crimée et de la Plaine russe.

Les travaux dans les sites de plein air qui sont nombreux à la périphérie des Carpates (Oaº dans le Nord-Ouest de la Roumanie, Banat dans le Sud-Ouest, plaine du Danube dans le Sud, Dobroudja près de la Mer Noire et à l'est, bassin du Prut en Moldavie roumaine) ont été privilégiés car la plupart des séquences archéologiques se situent dans des contextes lœssiques favorables à une individualisation des différentes occupations humaines et à l'établissement d'une chronostratigraphie. La réalisation de sondages et de fouilles de superficie limitée a été préférée à des fouilles extensives mais en nombre restreint car cette option permet de mieux répondre à la problématique choisie, la révision du cadre chronologique et des comportements des différents groupes de chasseurs du Paléolithique.

Les travaux de terrain réalisés de 2003 à 2011 ont permis d’entreprendre plusieurs opérations de terrain :

- datation par IRSL de gisements paléolithiques et de séquences loessiques en Moldavie, en Dobroudja, dans la Plaine roumaine du Danube et dans l’Oaº.

- Mitoc Valea Izvorului, en Moldavie roumaine : deux campagnes de fouilles (2003 et 2004) dans un gisement en contexte lœssique dont le matériel lithique avait été interprété comme appartenant à une industrie de transition entre le Paléolithique moyen et le Paléolithique supérieur. La séquence stratigraphique comprend en fait des pièces attribuables à un atelier de débitage du Paléolithique supérieur en partie remanié par des sables attribuables au Tardiglaciaire et du matériel paléolithique moyen inclus dans un lœss qui s’est mis en place durant le stade isotopique 6, à la fin du Pléistocène moyen.

Zãbrani dans le Banat (2003 et 2004) : l’industrie moustérienne, associée à quelques restes de M. Primigenius, est attribuée à une phase ancienne du Dernier Glaciaire. Le quartz est fortement présent parmi les matières premières utilisées ce qui constitue l’une des caractéristiques des industries lithiques du Paléolithique moyen de cette région.

- Boineºti dans l’Oaº : deux campagnes de fouilles ont été menées, l’une en 2005, l’autre en 2006, dans un gisement situé au sommet d’un éperon volcanique. Deux industries lithiques aux matières premières très variées y avaient été reconnues : Aurignacien et Moustérien. Leur individualisation a pu être remise en question en raison de l’importance des processus taphonomiques qui ont été mis en évidence.

- Ciuperceni-La Vii 1 dans la Plaine du Danube : les fouilles réalisées de 2007 à 2010 ont permis de préciser le contexte chronologique d’occupations du Paléolithique supérieur ancien correspondant à un faciès d’atelier.

- Grotte La Adam, en Dobroudja, de 2007 à 2009 : il a été possible de préciser le cadre chronologique d’une séquence sédimentaire correspondant aux 300 derniers millénaires dans une grotte qui a servi de repaire pour des carnivores et qui ne fut visitée que de façon discrète par des chasseurs du Paléolithique moyen et du Paléolithique supérieur.

- Vãdastra dans la Plaine du Danube : contrôle en 2010 du contexte stratigraphique de l’industrie lithique attribuable à de l’Aurignacien et étude de cette dernière.

- Buda et Lespezi dans la vallée de Bistriþa : programme de recherche (2010 à 2014) visant à étudier un site gravettien d’abattage de bison (Buda) et les habitats épigravettiens au riche matériel lithique et osseux de Lespezi.

 

        Localisation des gisements étudiés.
        1 : Mitoc Valea Izvorului, 2 : Boineºti,
        3 : Zãbrani, 4 : Vãdastra, 5 : Ciuperceni,
        6 : Giurgiu Malu Roºu, 7 : Mostiºtea, 
        8 : Tuzla,  9 : Mircea Voda, 10 : La Adam,
        11 : Buda et Lespezi.